Skip to navigation Skip to navigation Skip to search form Skip to login form Skip to footer Skip to main content
Accessibility options
Accessibility profiles
Content adjustments
Text size
Line height
Text spacing
Color adjustments
Orientation adjustments

Blog entry by langage

Contrat d’apprentissage ou de professionnalisation: quelle alternance choisir ?
Contrat d’apprentissage ou de professionnalisation: quelle alternance choisir ?

Suivie en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, une formation en alternance permet de bénéficier d’un enseignement théorique suivi dans un organisme de formation complété par une mise en pratique professionnelle au sein de l’entreprise.

Deux types de contrat de travail encadrent ainsi le recrutement d’un salarié en alternance dans l’entreprise, avec des objectifs de formation différents : le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation.

Ils permettent à un employeur de recruter de futurs salariés tout en favorisant leur intégration professionnelle et ouvrent également droit à différentes aides ou exonérations de charges pour les entreprises.

Si les 2 contrats présentent des points communs (salaire calculé en fonction du SMIC, alternance, aides), apprentissage ou professionnalisation n’ont pas les mêmes modalités d’application pour le candidat comme pour l’employeur.

Apprentissage ou professionnalisation  : qui peut signer un contrat en alternance ?

Contrat d’apprentissage et de professionnalisation ont des objectifs de formation orientés vers des publics différents : l’apprentissage, à vocation diplômante, est destiné en priorité à la formation professionnelle des jeunes quand le contrat de professionnalisation vise à insérer des publics éloignés de l’emploi.

Destiné à l’origine à la formation de jeunes apprentis par des maîtres d’apprentissage reconnus pour leurs compétences professionnelles, le contrat d’apprentissage s’adresse en priorité aux jeunes en formation initiale mais s’est aussi élargi à d’autres publics spécifiques. Il a fait l’objet d’une réforme en 2019 dans le cadre de la loi “Avenir professionnel” qui l’a ouvert aux candidats jusqu’à 30 ans.

Les contrats d’apprentissage sont ainsi ouvert aux :

  • Candidats âgés de 16 à 30 ans (29 ans révolus) à la date de la prise d’effet du contrat
  • Jeunes mineurs de 15 ans sur dérogation
  • Sans limite d’âge pour les candidats reconnus handicapés
  • Sans limite d’âge pour les candidats à la création ou reprise d’une entreprise assujettie à l’obtention d’un diplôme ou titre

Anciennement « contrat de qualification » destiné à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes sans qualification à l’issue de leur formation initiale, le contrat de professionnalisation a étendu ces objectifs d’insertion aux publics éloignés de l’emploi.

Les contrats de professionnalisation sont maintenant destinés à favoriser l’insertion des :

  • Jeunes de 16 à 25 ans souhaitant acquérir une qualification professionnelle pour compléter leur formation initiale
  • Demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, inscrits à Pôle Emploi
  • Bénéficiaires des minimas sociaux : prime d’activité, allocation spécifique de solidarité, allocation adulte handicapé, contrat unique d’insertion
  • Travailleurs handicapés titulaires de la RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) ou bénéficiaires de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé)


  
Scroll to top